Médecine familiale

Ce programme procure des équipes multidisciplinaires permettant de soutenir les soins prodigués à divers groupes de patients aux prises avec diverses maladies. Les problèmes de santé complexes de certains de ces patients nécessitent parfois une hospitalisation prolongée. Une fois la phase aiguë de leur problème de santé résolue, ces patients ont encore besoin de soins continus, et des professionnels paramédicaux collaborent avec le médecin personnel du patient en faisant le lien avec les ressources régionales, en vue de déterminer les services communautaires qui lui conviendront.

Le programme de médecine familiale dispose en tout de 89 lits à l’Hôpital général Victoria, répartis sur trois services de faible acuité (SFA) des soins. Les médecins de famille qui exercent dans la collectivité soutiennent les patients qu’ils connaissent et qu’ils reçoivent en consultation à leur cabinet. Nous disposons également des services de médecins de famille hospitaliers, qui s’occupent des patients dont le médecin personnel n’a pas de privilèges d’admission.

Service de soins de faible acuité (SFA)

Le service de soins de faible acuité a pour objectif d’offrir des soins de qualité aux patients adultes qui ne sont pas gravement malades, ou qui sont en convalescence, y compris ceux qui ont subi une crise aiguë attribuable à une maladie chronique, qui ont besoin de soins médicaux d’ordre général et d’interventions visant à maintenir leur bien-être physique, psychosocial et spirituel. L’état du patient est tel que ses soins ne dépendent pas vraiment d’appareils de surveillance sophistiqués ou d’examens diagnostiques complexes.

Le service de faible acuité des soins nécessite une évaluation personnelle quotidienne, et la revue du plan de traitement et de l’évolution clinique de l’état de santé pendant une certaine période de temps, jusqu’à ce que le patient soit de nouveau en état stable ou que le traitement ponctuel soit terminé. Ces patients ne nécessitent pas la présence d’un médecin sur place 24 heures sur 24, mais le médecin traitant est accessible en dehors de l’horaire régulier.

L’admission se fait par le médecin de famille traitant, et c’est une équipe multidisciplinaire qui s’en occupe. C’est le médecin personnel du patient qui procède à la demande d’hospitalisation, car, dans la mesure du possible, le service de médecine familiale valorise au plus haut point la continuité des soins. Dans le cas des personnes dont le médecin personnel ne jouit pas du privilège d’hospitalisation, c’est un médecin de famille hospitalier du SFA qui s’en occupe.